Étapes d'un Mariage Marocain

La rencontre des familles ( Taârof )

L'histoire d'un mariage marocain commence habituellement par une réunion entre deux amants (ou non, mais cela devient de plus en plus rare...) et leurs familles respectives. Selon la tradition, les parents du marié se rendent dans la famille de la future épouse pour « demander sa main en mariage ».Le plus souvent, la rencontre entre les familles est l’occasion de sceller l’engagement des époux et l’accord des familles mais surtout de faire connaissance. La demande est simple : La main de la fille pour le futur époux. La réponse est souvent Bismillah, fixons la date des fiançailles :D

Lkhotba


Les fiançailles, appelées khotba, confirment l’engagement des mariés…Une petite fête pourrait être organisée avec la restauration, la musique et les défilés de caftans. Ils peuvent aussi se limiter à une simple rencontre de familles et quelques amis proches. Traditionnellement, ils ont lieu chez la famille de la mariée et juste après la cérémonie de fiançailles, les préparatifs du mariage peuvent commencer.

Le caftan porté ce jour là est souvent de couleur : blanche, blanc cassé, beige..

Les préparatifs pour le grand jour 

Les préparatifs du mariage concernent les mariés mais implique aussi  leurs parents, familles ainsi que leurs amis proches ou voisins… La ToDo liste comprend souvent la recherche du traiteur, hall, neggafa, photographe, caméraman, décorateur, musiciens et autres groupes traditionnels qui animeront la soirée en direct.

Rien n’est trop beau, trop somptueux, trop grand pour célébrer la nouvelle union sacrée. La fête peut avoir lieu dans une salle de fête, sous une tente installée dans le jardin ou dans la rue près de la maison des parents des mariés, ou même dans le patio d’un riad ou sur le toit terrasse d’un bâtiment, selon l’occasion. Les anciens mariages se fêtaient dans une période entre 3 à 7 jours, aujourd'hui le grand mariage se consiste en une nuit mais cela n'a pas impacté la grandiosité du mariage marocain.
Indispensable à tout mariage marocain : la neggafa un grand pilier du 3erss maorcain pour son bon déroulemen, ainsi que pour les tackhita ou caftan portés par la mariée le jour du mariage marocain.

Le rituel d'échange (hlib et tmer) et l'acte adulatoire (lhlel)  

Il est courant pour la mariée et le marié d’échanger des bagues pendant les fiançailles (ou la cérémonie) en se donnant du lait à boire et des dattes à manger (un symbole de douceur de vivre). Oui, les mariages marocains ont leur touche romantique !

Au Maroc, passer devant le maire est remplacé par la signature de l’acte adoulaire et pour cause : la notion de mariage civil n’existe pas ici. Kaghet pourrait donner lieu a une petite célébration qui réunit la famille et amis proches . Le certificat de mariage est établi par l’adoul et signé par les deux époux en présence de témoins. Après la signature, la fatiha doit être récitée (le premier verset du Coran). 

Une jellaba/jouhara ou un caftan discret pourrait être porté ce jour là

Hddya / Dfouû et la Dot

Entre les fiançailles et le mariage, le mari offre plusieurs coffrets de cadeaux appelés Hdiyya. Ils peuvent être symboliques : lait, sucre, dattes, coran, henné, fleurs… ou matériel : tissus soyeux, caftan, takchita, jellaba, sacs à main, bijoux, parfums, chaussures. Le contenu du Hdiyya varie selon les moyens financiers du futur époux. Soigneusement disposés dans de grands plateaux couverts de couvercles coniques appelés Taifors, les cadeaux sont donnés à la mariée au cours d’une cérémonie appelée Dfouû animée par Dekka Merrakchia ou Issaoua.

Condition essentielle à la validité du mariage, la Dot (sdaq) est une somme d’argent ou de biens donnée par le marié à sa future épouse. Contractualisée par les adouls lors de la cérémonie de l’acte ou le Imam lors du Hlel, la dot est inspirée du Saint Coran et de la Sunna. 

 

Le rituel du Hammam et Henné 

Le passage au hammam est un ancien rituel de purification et de détente qui précède souvent le jour J. Aujourd'hui il est souvent remplacée par la bachelorette party, l'idée est presque la même, profiter d'un moment 100% girly.

Après le rituel du Hammam vient directement celui du Henné, cette petite cérémonie qui a lieu la veille du jour J . Une hennaya tatoue les mains et/ou les pieds de la mariée, ainsi que des invitées qui le souhaitent (Tantes, cousines, amies proches...) avec une ambiance musicale maghrébine et des youyous.

Les caftans portés ce jour là sont souvent de couleurs blanches et vertes.

 

Jour J, le mariage marocain

 

Les invités commencent à arriver vers 20h ou 21h... La mariée n'apparaît qu'après 23h alors que le mariage avait déjà commencé. Caftans, takchitas de toutes couleurs au point que l’on se demande si la mariée sera en mesure de rivaliser. Musique, danse, et buffet sont au rendez-vous.

 

La tenue de mariée et la Neggafa 


Au Maroc, il ne s’agit pas de LA robe de la mariée, mais DES robes de la mariée ! Un vrai défilé qui peut concurrencer la Fashion Week ! Trois tenues (le minimum), quatre tenues, cinq tenues ou même sept tenues, selon les moyens. La haute couture Takchita, une sorte de longue robe doublée, soyeuse et satinée tenue par une large ceinture ouvre la balle.
Les caftans et les équipements régionaux prennent alors le relais.la tenue ou lebsa (Fassiya, R’batia, Saharouiya, Soussia, Chamalia..) offrent un aperçu des plus belles traditions vestimentaires du Royaume du Maroc. La robe blanche peut être portée en fin de cérémonie lors de coupe du grand gâteau.

Et le marié, peut-on demander? Il est toujours là, effacé derrière la reine du soir... Lui aussi peut enfiler son plus beau costume, son plus beau djellaba, ou gandoura… 

Neggafates, équipe de 4 ou 5 femmes, des vrais organisatrices du mariage marocain, veillent au bon déroulement de l'aspect superficiel de la mariée et du mariage marocain (Timing, tenues, bijoux, maquillage, coiffure : rien ne leur échappe) Pas même les plis du Caftan ou de la Takchita qui doivent tomber comme il se doit pour la photographie ou la posture de la mariée qui doit être la reine de son mariage. 

 

Retour au blog